Le son fait partie intégrante de l'existence. De la vie utérine jusqu'à la mort du corps

nous baignons dans un univers sonore fait de sons perçus et de sons ignorés,

de sons musicaux ou harmonieux et de sons disharmonieux.

Dès la vie utérine nous sommes soumis aux sons et aux rythmes des battements

du cœur de la mère, perception des bruits extérieurs qui vont conditionner

notre propre vision du monde sonore .

Nous ressemblons en un sens à un instrument de musique, 

unique et délicatement accordé .

Chaque atome, molécule, cellule, tissu et organe du corps propage en  permanence

les fréquences qui caractérisent la vie perçus par le mental  et la conscience.